On se sent bien ici.

"On se sent bien dans nos bureaux"

Qu’il s’agisse des clients ou des collaborateurs: chez enersuisse, l’humain est au cœur de nos préoccupations. Les nouveaux bureaux de Dietikon en témoignent. Ouverts, lumineux et ultramodernes, ils ont été conçus et aménagés par les collaborateurs eux-mêmes.

Enersuisse offre de nombreux avantages à ses collaborateurs. Par exemple, la possibilité de faire du télétravail. Et ceux qui préfèrent venir travailler au bureau doivent s’y sentir comme chez eux. «Nous voulions créer une atmosphère agréable et accueillante», explique Ariane Lüscher. Ces deux dernières années, cette cheffe du personnel d’enersuisse a aménagé les nouveaux bureaux de Dietikon avec un groupe de projet. «Il s’agissait de donner une sensation de pièce à vivre, avec des moquettes, des canapés confortables et des plantes.» Mission accomplie.

Martina Kutter et Ariane Lüscher ont largement contribué à la création des bureaux Martina Kutter et Ariane Lüscher ont largement contribué à la création des bureaux

Environ 170 des 220 collaborateurs d’Enersuisse travaillent sur le site de Dietikon, les autres sont à Morges. Les locaux de Dietikon sont situés dans le bâtiment de l’EKZ. Le fournisseur d’énergie zurichois fait partie des trois actionnaires d’enersuisse fondée en 2019 et a mis un étage entier à la disposition de l’entreprise. En 2020, le déménagement du centre-ville de Zurich vers les rives de la Limmat a débuté. «Ici, c’était très différent avant», explique Ariane Lüscher. «Il y avait des petits bureaux partout, c’était beaucoup plus étroit et sombre.» Le changement devait être radical.

«enersuisse est synonyme de communication ouverte et de transparence, et c’est exactement ce que nous voulions exprimer avec l’aménagement du bureau», explique Martina Kutter, qui a collaboré avec l’équipe du projet. Avec l’aide d’un architecte, l’équipe du projet a développé un concept, les murs ont été supprimés et de grands espaces ouverts et accueillants ont vu le jour. «Impossible de reconnaître quoi que ce soit», ajoute Martina Kutter en riant.

Dès l’entrée, un vaste espace lumineux accueille les collaborateurs et les invités. On peut y prendre un café, s’asseoir sur de confortables canapés verts, bavarder ou lire sur des tables en bois. Vient ensuite la zone de travail. On y trouve des tables en bois réglables en hauteur, équipées d’une station d’accueil et d’écrans. Tous les collaborateurs ont leur propre ordinateur portable et peuvent choisir où ils veulent s’asseoir ou rester debout. «Il y a des zones tranquilles où l’on travaille de manière silencieuse et concentrée, appelées zones silencieuses, et des zones pour téléphoner et parler», explique Martina Kutter.

Ceux qui ont besoin d'un calme particulier peuvent se rendre dans l'une des sept salles de réunion Ceux qui ont besoin d'un calme particulier peuvent se rendre dans l'une des sept salles de réunion

Celui qui a besoin de silcence ou qui souhaite se retirer avec une collègue ou une petite équipe, dispose en outre de sept salles de réunion de tailles et d’équipements différents, allant de l’écran au pouf en passant par le tableau. Les cabines sont nommées d’après les sources d’énergie: soleil, eau, vent. «Les noms proviennent des collaborateurs», explique Martina Kutter. «Nous avons lancé un appel sur l’Intranet et, au final, c’est cette proposition qui a remporté le plus grand nombre de voix et a été mise en œuvre.» Un détail qui montre clairement ce que représente l’employeur enersuisse: la possibilité pour chacun de s’impliquer, de participer et de produire quelque chose.

Un aménagement frais et moderne Un aménagement frais et moderne

Cela s’est également manifesté tout au long du processus d’aménagement: ce sont les collaborateurs eux-mêmes qui ont choisi les meubles, les tables, les armoires, les chaises et les canapés. «L’aménagement est vraiment frais et moderne», se réjouissent Ariane Lüscher et Martina Kutter. Toutes deux ont aimé travailler au sein de l’équipe du projet. «Ce fut un grand plaisir pour toutes les personnes impliquées», selon Ariane Lüscher. Et Martina Kutter d’ajouter: « Nous pouvions participer activement, essayer des choses et finalement voir le résultat de notre propre travail. C’était super.» Les locaux de Dietikon le montrent clairement: pour enersuisse, des principes tels que «faire par soi-même» ou «essayer et apprendre» ne sont pas seulement théoriques, mais activement mis en pratique.

L'équipe derrière le chatbot Roberta
Actuel

enersuisse lance le chatbot Roberta

L’innovation fait partie de l’ADN d’enersuisse, y compris dans le domaine numérique. Avec son chatbot, enersuisse a lancé un guide virtuel en ligne qui offre de nombreux avantages aux entreprises et à leurs clients.

Apprendre encore plus